La Mothe, une forteresse lorraine face au royaume de France

La Mothe en 1643 (gravure de Merian)
En 1546, Chrétienne de Danemark, nièce de l’empereur Charles-Quint, régente de Lorraine, décida la construction d’une enceinte bastionnée, selon les nouveaux préceptes venus d’Italie. Cette enceinte fera de La Mothe la seconde place forte de Lorraine après Nancy. Les rois de France n’ont jamais toléré cette inacceptable provocation à leur frontière. Le sort de la ville était dès lors scellé. Après avoir subi trois sièges, en 1634, 1642-43 et 1644-45, elle fut totalement rasée en 1645 et sa population dispersée, au mépris des articles de la capitulation signée.
L’Association pour La Mothe s’est fixée comme but de faire connaitre l’histoire de la ville, d’en restaurer les vestiges, et d’animer ce site hors du commun.

 

 

 

 

 

Actualité

Les Cahiers de La Mothe n° 9

Les Cahiers de La Mothe n° 9 pour 2017 sont parus.
Lire la suite